Atelier d'écriture

L’atelier d’écriture est l’occasion de jouer avec les mots, de faire entendre sa voix, d’écouter celle des autres, de se découvrir. C’est avant tout une expérience ludique, le plaisir de réaliser quelque chose et de le partager. À chaque séance l’animatrice propose de nouvelles consignes, qui servent de point de départ à l’écriture. Cette règle du jeu, par son aspect contraignant, permet de libérer l’imagination. On n’est plus devant une inquiétante page blanche, mais devant une proposition d’écriture, qu’on pourra à son gré suivre de près ou subvertir discrètement. C’est ce qui fait tout le sel de la lecture des textes : on se rend compte que chaque participant a traité la consigne de façon personnelle, provoquant la surprise, le rire ou l’émotion. Les échanges, qui se font dans un esprit curieux et bienveillant, permettent à chacun de prendre du recul sur son propre texte.

Jeudi atelier n°1


Proposition n°1 : Cadavre exquis classique

- Sujet,
- verbe,
- complément d’objet,
- complément circonstanciel, adverbe ou autre précision.

Proposition n°2 : Lettres pour un métier loufoque

1er texte:
Lettre de motivation pour un métier bizarre
Ex : rangeur de provisions dans le frigo.

2e texte :
Réponse d'un employeur potentiel à la lettre de motivation écrite par un autre participant.

Proposition n°3 : À partir d’une photo

Quelques textes du 1er jeudi


Cadavre exquis


La table réfléchit une éponge dégoulinante tendrement. 
L'orchidée fanée écrit avec une serviette en papier blanche fabriquée en Chine. 
Je déposai des champignons hallucinogènes de manière hautaine. 
Le capitaine dessine des vagues noires jusqu'à la tombée du jour. 

Lettres pour un métier loufoque


chercheur de lentille de contact tombée par terre 

Madame, monsieur, 

C’est avec un extrême intérêt que je découvre votre offre d’emploi de chercheur de lentille de contact tombée par terre. 

Depuis de nombreuses années, la lentille de contact m’apparait comme le symbole de la modernité : efficace, légère, préservant le côté naturel du visage, écologique car évitant le lourd procédé de recyclage du verre, technologique avec son façonnage au micron près, et in fine vecteur de relocalisation de l’emploi en Europe … Bref, je suis parmi les inconditionnels de la lentille. 

Or, comme vous le savez trop bien, son seul défaut est le risque de chute inopinée, le matin quand on la cherche encore mal réveillé, ou sous l’effet d’une bousculade, ou encore sous celui d’une crise de larmes. 

Il se trouve que je suis particulièrement apte à répondre à ces situations. Mal voyant moi-même, autant dire presque aveugle, je suis entrainé depuis ma prime enfance à retrouver à tâtons la 2e chaussette qui toujours nous échappe au lever. Pratiquant les transports en commun tous les jours, je n’ai pas mon pareil pour récupérer les piécettes tombées des poches des touristes asiatiques régulièrement bousculés par des voyous dans le métro parisien. Grand sentimental, je sens venir le pleur chez mon interlocuteur une bonne minute avant son déclenchement. 

J’attends donc avec confiance votre convocation, par téléphone de préférence, ou à défaut en braille. 

Votre dévoué 
Abel de Caïn (Jean-Marie) 

*****

décrypteur de notices Ikea

Madame, Monsieur,
Chers amis suédois,
Hej !

Je souhaite vous soumettre une idée qui, j'en suis sûr, va considérablement améliorer votre service après-vente. Il s'agirait de proposer à vos clients, en complément de la livraison, un service de décryptage de vos notices, afin qu'ils puissent monter leurs meubles plus sereinement, sans s'arracher les cheveux, sans devoir tout démonter parce qu'un "bitoniau" a été placé à l'envers. Ils auraient ainsi les avantages du meuble Ikea sans son triste corolaire, la crise de nerfs.

Ce service serait payant, bien sûr, mais à un tarif abordable, comme l'ensemble de vos produits. Le client recevrait, avec l'habituel schéma incompréhensible, une vidéo où quelqu'un mimerait les A et les B, mettrait en scène le schéma, pour ainsi dire.

Et pour cela, je suis le mieux placé. Je mange des Krispolls tous les matins, je possède trois étagères Billy, et je maîtrise la langue des signes. J'ai une longue expérience du déchiffrement car j'ai corrigé des copies d'élèves pendant quinze ans, et j'ai personnellement sué sang et eau pour monter une armoire Ikea. J'ai toutes les connaissances pratiques et théoriques nécessaires pour être le premier "décrypteur de notices Ikea".

Dans l'attente de vous lire,

Albert Durand (Vanessa)



À l’attention de M. Albert Durant

Cher Monsieur,

Nous avons lu attentivement votre lettre de candidature. Malheureusement, nous ne pouvons pas y donner suite.

En effet, nos notices sont élaborées en toute connaissance de cause par des salariés de l’entreprise embauchés spécialement pour leur dose de sadisme. Ils produisent des schémas incomplets, rajoutent des dessins de clous inutiles, retirent exprès un élément indispensable à l’assemblage. Cela fait partie du plaisir de l’achat d’un meuble Ikea.
Les clients n’ont jamais été aussi nombreux. Ils affluent dans nos magasin, car une étude a démontré que notre clientèle type est masochiste. Elle redemande sa dose d’énervement, de stress, de disputes conjugales. Si elle en est privée, elle se tournerait vers une autre enseigne, où les notices serait bien faites, et les videos limpides.

Vous souhaitant bon courage dans vos recherches d’emploi,

Ikeament votre,

Magnus X (Mathilde)

*****

Expert en ronds de fumée 

Monsieur, 

Nous accusons réception de votre lettre de motivation du 16 courant, relative à un poste d’expert en ronds de fumée. Nous sommes au regret de ne pouvoir y donner suite. 

Notre société est en effet engagée dans la formation des apprentis rondeurs de fumée, avec une insistance particulière sur les bases théoriques de ce métier. Vos capacités, que vous décrivez comme innées et intuitives, ne nous apparaissent pas en ligne avec la rigueur analytique que nous demandons à nos experts d’imposer dans le cadre de notre enseignement. 

Par ailleurs, votre état de santé augure mal de la durée de la mission que vous pourriez nous consacrer. Vous vous produisiez partout en France dites-vous, et bien toussez maintenant. 

Signature : illisible 

PS : En lisant attentivement le CV joint à votre lettre de motivation, nous y découvrons que vous avez essentiellement exercé comme avaleur de sabres, et non comme rondeur de fumée. Nous vous recommandons lors de futures postulations, de prêter plus d’attention à la cohérence du CV et de la lettre de motivation. 
Jean-Marie 

***** 

médiateur dans les disputes entre joueurs de pétanque

Monsieur,

Votre lettre a retenu toute notre attention, car nous recherchons une personne impressionnante physiquement, plus terrorisante que diplomate. À vrai dire, ce n'est pas d'un médiateur que nous avons besoin mais d'un gorille, une armoire à glace, un dur, un tatoué, avec un visage cabossé, des pectoraux d'acier, et si possible africain ou serbo-croate, pour que l'interlocuteur n'ose même pas ouvrir la bouche. Toutes choses que nous ne pouvions pas indiquer clairement dans notre annonce pour ne pas risquer un procès en discrimination. 

Vos services ne seront pas requis pour apaiser les conflits entre nos joueurs ; ils ont l'habitude de la castagne, ça fait partie du jeu. Non, votre véritable objectif sera de convaincre Paulo-les-gros-bras de ne pas réclamer les 70.000 euros qu'il a prêtés à notre club il y a deux ans. Paulo s'impatiente. On peut le comprendre, seulement voilà, cet argent a servi à rembourser Yves-le-teigneux qui nous avait dépannés après l'affaire de la cocaïne dans le cochonnet — vous avez peut-être eu vent du début de scandale, habilement étouffé par Yves. Bref, des 70.000 euros il ne reste rien, nada, et Paulo va bien devoir s'y faire. 

C'est là que vous entrerez en scène. Si vous êtes aussi terrifiant que votre photo le laisse supposer, vous saurez lui faire entendre raison. Et pour votre salaire, pas d'inquiétude : il nous reste deux cochonnets remplis de coke. 

Cordialement,


Pitou-l'embrouille 
Président du club "Les boulistes sans peur et sans reproche".
(Vanessa)


À partir d'une photo




Trop facile

Pourquoi toujours ailleurs. Pourquoi dérangé, déboussolé par cet autre qui n’a rien de plus que moi : un visage anodin, des cheveux raides, des habits conventionnels, un corps ordinaire … D’où lui vient cette vitalité, ce magnétisme, cette sureté en soi alors que la mienne se brise au premier grain de sable, à la première rebuffade, voire même à une simple question ? 

Je l’ai croisée devant moi dans le RER, entourée de sa bande de copines et de copains. Riant, plaisantant, solaire, alors qu’elle n’a rien d’extraordinaire, qu’elle n’est peut-être rien. 

Tout comme était autrefois mon frère, conquérant, sans vergogne même après ses plus grosses bêtises, toujours en avance d’une histoire drôle ou d’une pirouette. Il m’a volé mes parents ! 

Et pourtant, je sais que ce qui est en moi est précieux. Mais pour qui, pour quoi ? 

Jean-Marie




Le dégât des eaux 

Il y avait un sérieux problème de plomberie dans cet appartement, Elise l'avait remarqué dès sa première visite ; mais à Paris, on n'a pas trop le choix. Elle avait signalé le problème à l'agence lorsqu'elle avait signé le bail. Bien sûr, rien n'avait été fait ; et le premier dégât des eaux avait eu lieu six mois plus tard. 
 — C'est votre tuyauterie, elle date d'au mins cinquante ans, avait dit le plombier. 
Elise avait écrit à l'agence, sans succès. 
L'année suivante, deuxième dégât des eaux. Un tuyau fuyait sous la baignoire. 
— Vous devriez faire changer tout ça, avait dit le voisin d'en-dessous. Quand vous prenez une douche, tout le monde est mouillé chez nous. 
Elise avait de nouveau contacté l'agence. Silence radio. 
Elle ne fut donc pas surprise quand eut lieu le troisième dégât des eaux. Une flaque se forma dans la cuisine, et au même moment une autre flaque apparut dans la salle de bains. Elle les vit s'étendre, se rejoindre dans son salon, et continuer d'enfler. Fataliste, Elise ôta ses chaussons, grimpa sur la machine à laver, et appela l'agence. 
Autour d'elle, l'eau montait toujours.

Vanessa