Atelier d'écriture

L’atelier d’écriture est l’occasion de jouer avec les mots, de faire entendre sa voix, d’écouter celle des autres, de se découvrir. C’est avant tout une expérience ludique, le plaisir de réaliser quelque chose et de le partager. À chaque séance l’animatrice propose de nouvelles consignes, qui servent de point de départ à l’écriture. Cette règle du jeu, par son aspect contraignant, permet de libérer l’imagination. On n’est plus devant une inquiétante page blanche, mais devant une proposition d’écriture, qu’on pourra à son gré suivre de près ou subvertir discrètement. C’est ce qui fait tout le sel de la lecture des textes : on se rend compte que chaque participant a traité la consigne de façon personnelle, provoquant la surprise, le rire ou l’émotion. Les échanges, qui se font dans un esprit curieux et bienveillant, permettent à chacun de prendre du recul sur son propre texte.

Atelier n°10


Proposition n°1 : Cadavre exquis 

- Première phrase cachée ; le dernier mot est copié, apparent, en début de ligne suivante. 
- Poursuivre la phrase ou en commencer une autre avec le premier mot indiqué ; noter le dernier mot pour la personne suivante.

Proposition n°2 : À partir de 4 éléments imposés 

 
On prépare 4 tas de papiers, parmi lesquels chacun pioche : 
- un lieu (maison, avion, jardin…) 
- un moment (le matin, en été, en 1887…) 
- un objet 
- un personnage (ou deux).
Raconter une scène, un événement, comprenant ces éléments. 

Proposition n°3 : Sur un thème


« Un grain de sable » 

Quelques textes du 10e atelier


À partir de 4 éléments imposés


un château en ruine ; dans un futur très proche ; une bouée ; un fleuriste ; Nostradamus.

Dans un futur très proche, demain pour être précis, les Français seront autorisés à sortir dans la rue sans se masquer le visage. Et ce simple changement matériel aura des conséquences lointaines, inattendues, parfois même dangereuses, comme l’avait prédit Nostradamus dans son célèbre ouvrage. Sa prophétie la plus déroutante, selon laquelle « le fleuriste ôtera sa bouée pour entrer dans le château en ruine » (je vous donne ici une traduction en français moderne), cette prophétie trouvera sa réalisation ici même, dans notre beau village de Poussinet-les-Abricots, demain 17 juin.
J’ai moi-même interprété chaque élément de la prophétie, en me référant aux plus hautes autorités ésotériques. Et il est évident que le personnage du « fleuriste » est en fait notre thanatopracteur Edouard La Fleur. Demain, comme nous tous, Edouard pourra tomber le masque – ou, selon l’expression de Nostradamus, « ôter sa bouée ». Il ira ainsi tête nue dans notre cimetière où il rend régulièrement visite à ses anciens clients ; et là il fera une rencontre décisive pour lui et pour notre village tout entier. Sur la tombe du vicomte décédé l’an dernier, il remarquera un bouquet de fleurs ; plus loin sur le chemin il verra la veuve en train de s’éloigner. La vicomtesse n’appréciera peut-être pas d’être désignée par les mots « château en ruine », mais il faut y voir un hommage à son rang autant qu’une discrète référence à son âge ; et après tout Edouard n’est pas non plus un perdreau de l’année.
Bref, comme annoncé par l’extraordinaire Nostradamus, demain la vicomtesse verra enfin le visage du thanatopracteur, et réciproquement ; et de cette vision naitra un doux sentiment qui, de fil en aiguille, contribuera à repeupler notre beau village.

C’était La Prédiction Quotidienne du Futur Très Très Proche, par Le Mage Presbyte, mercredi 16 juin.

Vanessa


Un grain de sable


Quand ils entendaient la maman de Théo l’appeler « mon petit grain de sable », les gens souriaient affectueusement, croyant entendre un mignon surnom d’amour. Mais la maman de Théo ne souriait pas, et le petit nom qu’elle donnait à son fils n’avait pour elle rien de poétique.
Théo avait été le grain de sable dans la machine de sa vie dès le début, avant même sa naissance. Alors qu’il n’était qu’une lointaine possibilité, il était déjà un sujet de dispute dans le couple qu’Elsa formait avec son mari Thibaud. Il voulait un enfant, elle hésitait. Puis elle tomba enceinte, et les rôles s’inversèrent : elle accueillit cette grossesse, Thibaud trouva que ce n’était pas le moment, ils divorcèrent. Elle était déçue ; elle avait prévu de fonder une famille avec son amour de jeunesse, ils étaient sur le point d’acheter une maison, mais un grain de sable était venu enrayer la machine, et elle se retrouvait seule avec un môme.
Puis son petit grain de sable eut des difficultés à sortir de son ventre, à entrer à la crèche, à faire ses lacets, il y avait toujours un problème, la vie d’Elsa ne se déroula plus jamais sereinement comme une machine bien huilée. Théo grandit bon an mal an, peiné par les reproches de sa mère, mais conservant une vision optimiste des choses. « Après tout, se disait-il, un grain de sable est un élément tout aussi primordial qu’un autre sur cette terre ». Cette réflexion se développa en une véritable philosophie de vie.
Devenu adulte, Théo se dirigea vers les sciences humaines, et il publia un livre de développement personnel intitulé Valorisez le grain de sable qui est en vous. Il en offrit un exemplaire dédicacé à sa mère. Elsa se demanda si elle devait se vexer ou admirer la revanche de son petit grain de sable.

Vanessa

Atelier n°9

Proposition n°1 : Inventaire de mes sens


Je voudrais goûter…
Je voudrais entendre…
Je voudrais toucher…
Je voudrais voir…
Je voudrais sentir…

Proposition bonus : Haiku


Règles du haiku classique :
- 17 syllabes en une ligne - en français : 5/7/5
- Le haïku doit être ancré dans le "Cosmos" : le monde physique, les saisons, l'environnement, les traditions, notre imaginaire.

Proposition n°2 : Bouts rimés


On met en commun des paires de rimes.
Chacun choisit :
- la disposition des rimes : plates, croisées ou embrassées
- le mètre : nombre de pieds par vers, ou vers libre.

Proposition n°3 : Vers ou prose poétique


Thème: "Sur le chemin..." ou "Au bout du chemin..."
Bref: "Chemin"...

Quelques textes du 9e atelier


Inventaire de mes sens


Je voudrais goûter une cerise tout juste cueillie sur l’arbre
Je voudrais entendre le pépiement des oiseaux
Je voudrais toucher le tronc tordu des oliviers qui entourent le cerisier
Je voudrais voir le mont Ventoux à l’horizon
Je voudrais sentir les champs de lavande au bord des chemins.

Vanessa

Bouts rimés


bouquet ; perroquet ; soupe ; loupe ; herbe ; superbe ; regard ; fêtard ; platane ; soutane ; pasteur ; odeur ; pile ; goupil ; vaccin ; mocassin ; velours ; secours ; écharpe ; harpe.

La diva sur la scène au milieu des bouquets
Rêvait de macarons et d’oignons cuits en soupe ; 
Elle irait dès ce soir au café de la Loupe 
Partager un morceau avec son perroquet. 

Elle en avait assez des déjeuners sur l’herbe 
Où toujours elle était au centre des regards
Entourée d’amoureux et de joyeux fêtards ;
Elle voulait passer un moment plus superbe. 

Quand elle entra dans le café sous les platanes, 
Alcidie découvrit, sérieux comme un pasteur, 
Le cuistot qui portait une soupe à l’odeur
Alléchante. On aurait dit un prêtre en soutane,

Il était aussi beau côté face que pile :
Toque et tablier blancs, tatouage de vaccin, 
Anneaux dans les oreilles, aux pieds des mocassins, 
Et dans les yeux l’intelligence du goupil. 

Alcidia, conquise, fit ses yeux de velours.
Il lâcha aussitôt la soupe et son écharpe,
Et ensemble ils se mirent à jouer de la harpe
Devant tous les dîneurs qui criaient « au secours ! »

Vanessa

Atelier n°8


Proposition n°1 : Inventaire


Personnages de fiction avec lesquels j’aimerais partir en vacances, et pourquoi.

Proposition n°2 : À partir de 3 phrases imposées


Première :
« C’était l’hiver sur Belleville et il y avait cinq personnages. »
(Daniel PENNAC, La Fée carabine)
Intermédiaire :
« Elle était partie au crépuscule, maintenant la nuit était tombée. »
(Milan KUNDERA, L’Immortalité)
Dernière :
« Madeleine était ulcérée et honteuse d’avoir fait preuve de tant de naïveté, elle claqua la porte. »
(Pierre LEMAÎTRE, Couleurs de l’incendie)

Proposition n°3 :À partir d’un incipit


Une pièce du puzzle

Atelier n°7


Proposition n°1 Définitions de mots inconnus


Mots présents dans le dictionnaire Littré, mais inusités aujourd’hui. Inventer une définition selon la sonorité, l’impression… 3 mots au choix parmi :
- gongyle 
- scramasaxe 
- calcitrapée 
- serfouette 
- zygocéré 
- brunnichie

Proposition n°2 Lettre ou discours 

 
Le personnage fait une annonce inattendue à son auditoire. Texte à la première personne. 

Proposition n°3 : Écrire un haiku


Règles du haiku classique : 
17 syllabes en une ligne. En français, 3 lignes : 5, 7 et 5 syllabes.
Le haïku doit être ancré dans le "Cosmos" : le monde physique, les saisons, l'environnement, les traditions, notre imaginaire.

Atelier n°6


Proposition n°1 : Texte à trous


On choisit une lettre en commun, puis on remplit un texte à trous avec des mots commençant tous par cette lettre.

On dit que les __________ sont __________, et même __________. En réalité, les __________ sont plutôt __________ et n’ont pas beaucoup de __________. Par exemple un de ces __________ a réussi à __________. Après ce __________ le __________ a changé. Désormais, tous les __________ font du __________.


Proposition n°2 : Chronique d’une exposition imaginaire


En ces temps de culture interdite, imaginer au choix : 
- une exposition 
- un spectacle 
- un concert 
Et en faire la présentation critique pour un magasine. 


Proposition n°3 : À partir d’un inducteur 

 
Une fenêtre ouverte

Atelier n°5


Proposition n°1 : Acrostiches


- Chacun choisit un mot et le dispose verticalement sur sa feuille.
- Chaque lettre du mot est le début d'une ligne: un ou plusieurs mots, ou une phrase entière. 
- L'ensemble du texte évoque le mot choisi.

Proposition n°2 : Une rencontre


À partir de bans publiés dans une ville ou une commune, on imagine comment les mariés se sont rencontré.
Ce mois-ci on rêve sur ces noms.

Proposition n°3 : À partir d'un thème


« Un cadeau »